enseignements de biologie écologie à Montpellier
Bienvenue

Bienvenue sur le site officiel du Département d’Enseignement Biologie Écologie de l’université de Montpellier
Bâtiment 13, CC 13003
34095 Montpellier Cedex 5

Nous contacter
Les enseignants
Plan d’accès

Après la Licence EBO, possibilité de poursuite d’étude en Masters ou d’insertion professionnelle

Poursuite d’étude en master

Le niveau de formation du parcours EBO permet aux étudiants d’intégrer un large panel de formations :

1. Masters « Recherche »
– études en Master dans des champs thématiques de haut niveau en écologie, évolution ou épidémiologie (voir Master EcoBiodiv).

2. Masters « Pros »
– Des masters « pros » sont également des déboucher naturels de la formation EBO. En particulier, dans le domaine très large de l’écologie appliquée, les bioressources aquatiques, la gestion des territoires ou la communication scientifique.

3. Masters « Enseignement »
– métiers de l’enseignement primaire ou secondaire.

Insertion professionnelle

Les étudiants se voient proposés les débouchés suivants :

1- Vers les métiers de la recherche :

Actuellement, de nombreux étudiants s’orientent vers des formations scientifiques pointues leur permettant d’obtenir des bourses de thèses et donc d’atteindre un niveau de chercheur confirmé.

2- Vers les métiers de l’enseignement :

Primaire ou secondaire, en relation avec l’IUFM. En master, les enseignements dans les champs disciplinaires des Sciences de la Vie et de la Terre, restent de la responsabilité des Départements d’enseignement de la Faculté des Sciences, ce qui permet une continuité de l’équipe pédagogique d’encadrement.

3- Vers les métiers de la gestion des ressources :

Troisième débouché, qui prend actuellement son essor, est celui de la poursuite de la formation et une spécialisation dans un master « professionnalisant », parmi les formations proposées en écologie et principalement à Montpellier. Les taux d’insertions sont particulièrement bons (voir ici), permettant à 58% des étudiants issus de nos formations d’accéder à un emploi moins de 6 mois après la fin de leur master (hors poursuite en thèse ou d’études), et parmi ceux-ci près des 2/3 ont un emploi de niveau cadre ou ingénieur.